Le gang des Carangues

Poissons de sport emblématiques s'il en est, les carangues rassemblent de nombreuses espèces, plus d'une trentaine dans l'Océan Indien.

Voici celles qui vous donneront du fil à retordre.

Carangue à grosse tête / Giant trevally (« GT »)

Nom scientifique : Caranx ignobilis

Description : Reconnaissable au premier coup d'œil par sa tête massive impressionnante, au profil fortement convexe, la carangue à grosse tête possède un corps large et comprimé latéralement avec une robe argentée, plus sombre sur le dos, qui devient plus pâle au niveau du ventre. Chez certains gros mâles, la coloration vire au gris sombre, presque noir, surtout en période de reproduction. Ce poisson, taillé pour de vives attaques, présente des nageoires développées, en particulier les pectorales qui lui permettent des brusques changements de direction. La ligne latérale présente, dans sa partie postérieure et jusqu'à la base de la nageoire caudale, un série de scutelles jouant un rôle dans l'hydrodynamisme de l'animal, mais se révèlent aussi être redoutablement abrasif pour les lignes qui s'y frottent !C'est la plus grosse espèce au Monde parmi les carangues et aussi la plus prestigieuse pour les pêcheurs sportifs.

Mœurs : Cette espèce très vorace se nourrit, au stade adulte, aussi bien de toutes sortes de poissons fourrage, de crustacés, de céphalopodes que de tortues marines juvéniles ! Les carangues à grosse tête évoluent habituellement, en suivant le rythme des marées, dans les récifs coralliens et les passes des lagons à la recherche de proies désorientées par le courant et les vagues, mais elles peuvent aussi fréquenter les tombants abrupts vers des eaux profondes (rarement au-delà de 100 m). On les rencontre souvent à proximité des DCP artificiels. Elles se déplacent souvent en bancs mais les plus gros sujets se tiennent volontiers en petits groupes de quelques individus seulement ou même solitaires, en s'accaparant un territoire restreint.

Défense : Son attaque brutale et sa défense acharnée en font un adversaire exceptionnel. Grâce à sa morphologie particulière elle est capable de rushs impressionnants de puissance. Quant elle est piquée, elle va souvent chercher l'obstacle et, dans les zones risquées, il faut la brider et la déséquilibrer au maximum, grâce à un équipement et à des techniques de combats adaptées, pour éviter qu'elle ne gagne la partie ! Usant de sa large morphologie, elle se place en travers pour faire jouer toute la résistance de son corps. En la pompant, elle effectue des cercles. Gare aux emmêlages avec les lignes des autres pêcheurs à bord !
Dangerosité : Inoffensif.

Gabarit : Plus grand représentant de la famille des carangidés, la GT présente une croissance rapide et sa taille maximale semble être de 1,70 m pour 80 kg, selon le plus gros spécimen rapporté en pêche industrielle. La taille moyenne des GT ciblées sur votre territoire de jeu est comprise entre 80 cm et 1,20 m pour une masse de 10 à 30 kg, avec de fréquentes opportunités de dépasser cette fourchette.

Carangue à gros yeux / Bigeye trevally

Nom scientifique : Caranx sexfasciatus

Description : En plus de sa silhouette plus élancée que la GT, cette carangue se distingue par ses yeux plus gros, d'où son nom. Elle possède une livrée gris argenté banale mais deux détails permettent de l'identifier avec certitude : la présence d'une petite tâche noire juste à l'angle supérieur de l'opercule et l'extrémité supérieure blanche du lobe de la deuxième dorsale. Il est curieux de relever que les juvéniles arborent une coloration jaune zébrée de bandes plus sombres, totalement différente.

Mœurs : Cette espèce se rencontre très fréquemment autour des îles mais fréquente aussi le large où on la trouve sous des obstacles dérivants. Elle affectionne particulièrement les DCP (Dispositifs Concentrateurs de Poissons) secrets implantés par Tropical Fishing ! Elle évolue nonchalamment en bancs dans les passes ou en dehors des récifs durant la journée, pour se disperser et chasser quand la nuit tombe.

Défense : Attaque explosive en surface, coup de fusil si la touche a lieu en profondeur. Attendez-vous à un adversaire particulièrement coriace et vif si vous avez le plaisir d'en ferrer une !
Dangerosité : Inoffensif.

Gabarit : Moyenne : 5 à 12 kg. Maximum : 18 kg pour 1,20 m.

Carangue à points jaunes / Yellow spotted trevally

Nom scientifique : Carangoides fulvoguttatus

Description :Cette espèce présente une robe à dominance argentée, piquetée de petits points cuivrés ou or. Les adultes arborent souvent 3 ou 4 grosses taches sombres, alignées sur la partie postérieure de la ligne latérale. Sa bouche est moins grande que les autres carangues.

Mœurs : Très commune dans le secteur de l'archipel des Mitsio, la carangue à points jaunes évolue en bancs souvent importants. Elle fréquente les plateaux continentaux en suivant les bancs de fourrage mais aussi les pentes récifales et les tombants rocheux.

Défense :Dès qu'elle se sent piquée, cette carangue secoue la tête frénétiquement par intermittence de manière caractéristique. Gare au décrochage ! Elle livre un combat nerveux et saura vous donner du fil à retordre !
Dangerosité : Inoffensif.

Gabarit : Moyenne : 3 à 8 kg. Maximum : 12 kg pour 1 m.

Carangue bleue / Bluefin trevally

Nom scientifique : Caranx melampygus

Description : Son corps aplati à la robe argentée est recouvert de mouchetures noires et bleues. Comme son nom l'indique elle se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.

Mœurs : La carangue bleue évolue généralement en groupes et chasse de manière préférentielle au-dessus des zones récifales riches en proies (petits poissons, crustacés), jusque dans très peu d'eau, où elle se sédentarise parfois pendant de longues périodes. Elle affectionne les fonds coralliens et les pentes externes des récifs. On peut toutefois la rencontrer dans des zones beaucoup plus profondes, jusqu'à 200 m, le long de tombants rocheux.
Défense : Son attaque ne passe pas inaperçue et sa défense nerveuse, ponctuée de vives tirées et de brusques changements de direction, procure bien des émotions proportionnellement à son gabarit. Quel spectacle que de vaincre, en « light tackle », ce joyau turquoise !

Dangerosité : Inoffensif.
Gabarit : Avec une taille moyenne d'une cinquantaine de centimètres, la carangue bleue dépasse exceptionnellement le mètre. Maximum : 25 kg pour 1,20 m.

Carangue jaune / Golden trevally

Nom scientifique : Gnathanodon speciosus

Description : Encore appelée "carangue royale" (en raison des bandes striées sur les flancs), la carangue jaune possède une forme générale typique des caranguidés. Au stade juvénile ou subadulte la robe est un magnifique jaune d'or avec 7 à 11 rayures noires verticales qui s'étendent du dos au ventre. Cette coloration s'atténue chez les individus adultes : la robe devient jaune pâle, seules les nageoires gardent un jaune prononcé, les bandes noires s'estompent et laissent même parfois place à des taches sombres plus ou moins diffuses. Sa mâchoire, protractile, n'a presque pas de dents.

Mœurs : Elle fréquente les estuaires, les lagons profonds et les pentes externes des récifs coralliens, généralement jusqu'à une cinquantaine de mètres de profondeur, où elle se nourrit surtout de mollusques et crustacés. Peu méfiante, elle nage régulièrement, en groupes, à proximité des requins et d'autres gros poissons et s'approche même volontiers des plongeurs pour trouver la sécurité. Son point faible est la curiosité qui ne la laisse guère indifférente face à un leurre habilement présenté !
Défense : Compte-tenu des proportions gardées sa défense est vigoureuse. Voilà un bel adversaire, tant sur le plan esthétique que sportif !

Dangerosité : inoffensif.

Gabarit : 5 à 10 kg en moyenne. maximum 15 kg pour 1,20 m.

Carangue noire / Black jack

Nom scientifique : Caranx lugubris

Description : Cette jolie carangue, relativement rare dans la région de Nosy Be, est aisément identifiable de par sa coloration gris sombre à noire. Les scutelles noires de sa ligne latérale sont proéminentes.Son front est nettement bombé.

Mœurs : rares sur les plateaux continentaux, on la rencontre principalement autour des îles océaniques circumtropicales. elle est souvent proche de grottes où elle se cache (ce qui expliquerait en partie sa coloration sombre).
Défense : Belle défense vigoureuse, toutes proportions gardées la carangue noire est une des plus combatives de cette famille.

Dangerosité : Attention aux scutelles et leurs rebords tranchants, situées à proximité de la queue. Pour manipuler ce poisson, mieux vaut porter des gants si l'on n'est pas habitué !

Gabarit : 3 à 5 kg en moyenne. Maximum 8 kg pour 90 cm.

Sériole limon / Almaco Amberjack

Nom scientifique : Seriola riviolana

Description : La sériole limon est un beau poisson à la robe brun olive aux reflets bronze. La partie ventrale est plus claire. Une bande brune caractéristique part de la mâchoire supérieure, traverse l'œil et atteint le haut du dos juste devant la première nageoire dorsale.

Mœurs : C'est une espèce plutôt pélagique, principalement hauturière, agrégée autour des épaves flottantes, mais on la trouve aussi sur quelques spots des tombants continentaux. Peu farouche, la sériole limon vit en bancs et se laisse facilement approcher par les plongeurs.
Défense : Ses coups de tête peu violents et ses rushes aisément maîtrisés n'en font pas un adversaire particulièrement coriace, mais sur ligne fine on s'amuse bien, d'autant que la prise est rare dans les eaux malgaches et vaut pour un beau coup de ligne !

Dangerosité : inoffensif.

Gabarit : 50 à 60 cm pour 3 à 5 kg en moyenne. Maximum : 10 kg pour 1 m.

Carangue de riz / Rice trevally

Nom scientifique : Caranx tille

Description : Egalement appelée « carangue bonite » en raison de sa morphologie que l'on peut penser hybride entre une carangue et une bonite, la carangue de riz est un poisson commun à Mitsio. Ce nom local, que beaucoup de pêcheurs malgaches donnent à cette espèce, est attribué en raison de la forme en grain de riz de son corps et de la brillance particulière de ses flancs. Une petite tache ronde noire est présente à l'angle supérieur de l'opercule. Sa nageoire pectorale arquée est très longue et atteint les premières scutelles de la partie rectiligne de la ligne latérale.

Mœurs : La carangue de riz évolue habituellement en bancs parfois très importants, composés de plusieurs dizaines, voire centaine d'individus ! Elle apprécie les zones de pentes récifales externes et les tombants rocheux, mais on la rencontre aussi fréquemment aux environs de hauts-fonds immergés ou même en pleine eau, lorsqu'elles suivent des bancs de fourrage.
Défense :Une fois piqué ce poisson se défend nerveusement et de manière particulièrement rude pour son gabarit. Le combat avec une carangue de riz est toujours un moment intense, surtout avec du matériel léger. Mais attention : si par mésaventure la carangue de riz parvient à se décrocher, il y a de fortes chances qu'elle alerte ses congénères par des grognements et un comportement de fuite qui rendre méfiant le reste du groupe ou le fera partir ! Il s'agit donc pour vous de bien gérer le combat et de ne pas commettre d'erreur...

Dangerosité : inoffensif.

Gabarit : Maximum : 8 kg pour 1 m.

Carangue de mangrove / Mangrove trevally

Nom scientifique : Carangoides orthogrammus

Description : Le profil de cette carangue est relativement élancé tout en ayant un corps assez haut. C'est un poisson massif dont la robe argentée à beige porte sur les flancs des points noirs ou or.

Mœurs : La carangue de mangrove est un pélagique côtier qui est bien représenté sur le plateau continental et jusqu'aux abords des estuaires et des mangroves (d'où son nom).
Défense :C'est un combattant valeureux et musclé, plus rapide que la GT.

Dangerosité : inoffensif.

Gabarit : En moyenne de 4 à 10 kg. Maximum : 15 kg pour 1,20 m.

Carangue inox / Inox trevally

Nom scientifique : Carangoides chrysophrys

Description :Comme son nom l'indique cette petite carangue présente une robe métallique argenté qui ressemble au brillant de l'acier inox. La partie ventrale située derrière les ouïes est dépourvue d'écailles. Le front est de couler verdâtre et l'on note la présence d'une tache noire sur l'angle supérieur de l'opercule.

Mœurs : La carangue inox se déplace généralement en banc. Elle évolue autour des fonds coralliens, des baies et estuaires, où elle se nourrit de petits poissons, crustacés, vers et mollusques.
Défense :S'agissant d'une espèce de taille modeste, vous apprécierez sa défense plutôt nerveuse sur du matériel léger, mais vous devriez en venir à bout sans aucun problème !

Dangerosité : inoffensif.

Gabarit : En moyenne de 1 à 3 kg. Maximum : 5 kg pour 70 cm.

Sauteur Talang / Talang queenfish

Nom scientifique : Scomberoides commersonnianus

Description : Le sauteur présente un corps oblong et fortement compressé latéralement. Sa robe gris argenté est marqué par 5 à 8 grosses taches sombres, rondes, situées au-dessus de la ligne latérale. L'avant de la nageoire dorsale présente une succession d'épines érectiles.

Mœurs : Ce poisson affectionne les zones de courant dans les eaux côtières. Les juvéniles évoluent en bancs important sur les récifs coralliens tandis que les adultes fréquentent les abords des hauts fonds et gros cailloux. Ils sautent souvent hors de l'eau lors des chasses, d'où leur nom.
Défense :Les sauteurs sont des poissons assez rapides et vigoureux.

Dangerosité : Attention aux grosses épines situées sur le dos, devant la nageoire dorsale !

Gabarit : Maximum : 8 kg pour 1,20 m.

Pompano ou Cordonnier fil / African pompano

Nom scientifique : Alectis ciliaris

Description : Cette variété de carangue se caractérise par un profil particulièrement haut et des nageoires dorsales et anales se prolongeant par des filaments. La robe est argentée avec de minuscules écailles incrustées dans la peau.

Mœurs :Relativement rare, ce Pompano fréquente les fonds coralliens, les tombants rocheux, les grottes et épaves, jusqu'à une centaine de mètres de fond.
Défense :Défense assez tenace, sans être vraiment spectaculaire.

Dangerosité : Rien à signaler, si ce n'est les scutelles, au niveau du pédoncule caudal, dont les rebords sont un peu tranchant si on les serrent.

Gabarit : Maximum : 12 kg pour 1,50 m.

Tropical Fishing sur Facebook Tropical Fishing sur Youtube

Notre Lodge

Mitsio Tropical Lodge, archipel des Mitsio
Sur la grande île de Mitsio, base de nos expéditions de pêche, nous vous proposons des logements en bungalows.

Tropical Fishing

Centre International de Pêche Sportive Exotique

+261.32 69 504 66 Alain


+261.32 42 269 26 Ludo
Copyright © Tropical Fishing & Mitsio Tropical Lodge
Conception normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Photos : L'Équipe de Tropical-Fishing et les clients (Merci à eux !) • Textes : L'Équipe de Tropical-Fishing et Mitsio Tropical Lodge